Découvrez notre candidat pour l'élection partielle de l'Île-Bizard-Sainte-Geneviève et engagez-vous à ses côtés vers la victoire! https://projetmontreal.org/nou...

La Ville de Montréal lance le programme Commerce-Montréal pour encourager la revitalisation de bâtiments situés sur des rues commerciales

27 oct. 2023

Montréal

Retour aux nouvellesLa Ville de Montréal lance le programme Commerce-Montréal pour encourager la revitalisation de bâtiments situés sur des rues commercialesJF Leblanc

Le responsable du développement économique et commercial au comité exécutif de la Ville de Montréal, Luc Rabouin, a dévoilé le nouveau programme Commerce-Montréal lors de Hop! Le Sommet du commerce de détail, qui avait lieu jeudi au Grand Quai du Port de Montréal. Ce nouveau programme de subventions, mis en place par la Ville de Montréal, vise à encourager la revitalisation de bâtiments situés sur des rues commerciales. Montréal agit ainsi afin de stimuler l'économie de proximité dans la métropole en misant sur des commerces qui pourront avoir un effet dynamisant sur la rue commerciale du quartier où ils sont implantés.


Le programme sera disponible à compter du 1er novembre 2023 pour financer des projets de rénovation d'immeubles et de locaux commerciaux qui seront réalisés entre 2024 et 2029 sur tout le territoire montréalais.


Le nouveau programme Commerce-Montréal remplace le programme PR@M-Commerce, qui visait à combler les besoins en rénovation commerciale exclusivement sur certaines artères commerciales désignées de la Ville. Ce dernier a connu un grand succès. Par exemple, le programme PR@M-Commerce a reçu plus de 700 demandes, entre 2016 et 2020. De ce nombre, plus de 300 projets sont terminés et ont été réalisés avec une subvention moyenne de la Ville de Montréal de 42 000 $.


Plusieurs paramètres ont été revus par rapport à l'ancien programme. Plus spécifiquement, la subvention pourra couvrir jusqu'à 40 % du coût des travaux admissibles (plutôt que 33 %) pour une aide maximale de 50 000 $. De plus, les services professionnels liés aux travaux sont maintenant remboursés à 75 % (plutôt qu'à 50 %) pour une aide maximale de 10 000 $. Enfin, une grille de critères a été élaborée pour sélectionner les projets les plus porteurs. Un investissement minimal de 40 000 $ est exigé de la part des demandeurs pour obtenir une subvention, une façon de favoriser les projets qui ont un réel impact sur le secteur.


Les projets qui visent l'occupation de locaux vacants, qui s'inscrivent dans l'économie circulaire et qui facilitent l'accessibilité universelle seront privilégiés. Il en est de même pour les commerces d'alimentation qui viennent s'implanter dans un secteur où l'offre alimentaire n'est pas accessible en moins de 15 minutes à pied.


« La Ville veut encourager les commerçants montréalais, qu'ils soient locataires ou propriétaires, à investir dans le patrimoine bâti commercial, pour le bien de la communauté, et ce, autant sur nos petites que sur nos grandes artères commerciales. La rénovation ou l'implantation d'un nouveau commerce de quartier dans un secteur qui en est dépourvu a un impact sur son environnement et la Ville soutient ces projets », a souligné le responsable du développement économique et commercial au comité exécutif de la Ville de Montréal, Luc Rabouin.