Cocktail du 5 juin : achetez vos billets dès maintenant!

Montréal : plus absorbante que jamais!

04 déc. 2023

Montréal

Retour aux nouvellesMontréal : plus absorbante que jamais!VILLE DE MONTRÉAL / MARIE-EVE TRAHAN-ANDRÉ



Les épisodes de pluie abondante sont de plus en plus présents, et l’été dernier n’y a pas fait exception. Ces événements de pluie diluvienne mettent énormément de pression sur nos réseaux d’égouts qui n’ont pas la capacité suffisante pour contenir toute cette eau. Avec l’intensification des changements climatiques, nous serons de plus en plus confronté·es à ces événements de météo extrême causant trop souvent des inondations. Afin d’être plus résilients face à ces aléas climatiques, Projet Montréal s’est engagé à multiplier les aménagements résilients afin de créer une ville éponge.




Qu’est-ce qu’une ville éponge?


Le concept de ville éponge est assez simple. Tel que son nom l’indique, il s’agit d’aménager la ville pour que celle-ci soit en mesure d’absorber la pluie à la source plutôt que de rejeter l’eau dans les cours d’eau comme unique option.




Comment?


À Montréal, on retrouve une grande quantité d'asphalte, qui est une surface imperméable à l'eau, ce qui entraîne un ruissellement direct vers les égouts. En augmentant les surfaces capables d'absorber l'eau, nous permettons à la ville de mieux gérer de plus grandes quantités d'eau.




Montréal: Ville éponge


Projet Montréal est résolument engagé à rendre notre ville plus résiliente et adaptée. Pour ce faire, notre administration a mis en place plusieurs initiatives:




Toutes ces actions ne sont qu’un début. Nous continuerons à verdir massivement afin de rendre notre métropole plus résiliente aux pluies abondantes et aux îlots de chaleur. C’est l’aménagement de plus de 30 parcs et 400 trottoirs éponges qui sont prévus pour les deux prochaines années. Aussi, en 2025, Montréal se dotera de sa première rue éponge sur la rue Larivière. De plus, l’agrandissement du parc du Mont-Royal favorisera la résilience de notre ville.


L’aménagement de ces infrastructures vertes ne servira pas uniquement à améliorer la qualité de vie des Montréalais·es, mais permettra aussi de sauver de l’argent. Effectivement, investir dans des mesures d’adaptation climatique, c’est payant puisque, pour chaque dollar investi, c’est entre 13$ et 15$ qui sont économisés lors d’épisodes de météo extrême.


C’est en faisant preuve d’audace et d’innovation que nous parviendrons à faire de Montréal une ville résiliente et verte.