Cocktail du 5 juin : achetez vos billets dès maintenant!

Projet Montréal s’engage à embellir une importante cicatrice urbaine de Montréal : l’autoroute Métropolitaine

02 nov. 2021

Montréal

Retour aux nouvellesProjet Montréal s’engage à embellir une importante cicatrice urbaine de Montréal :  l’autoroute Métropolitaine

Projet Montréal s’engage à profiter de l’important chantier de réfection de l’autoroute Métropolitaine par le ministère des Transports du Québec (MTQ) pour procéder à des interventions de sécurisation et d’embellissement sur cinq pôles névralgiques de cet axe majeur. Le moment est tout désigné pour repenser les secteurs affectés par les travaux afin que les citoyen.nes et les commerçant.es en ressortent avec un environnement nettement amélioré. Pour Projet Montréal, il est hors de question d’attendre 25 ans de plus pour sécuriser les traversées de cette infrastructure. C’est pourquoi le parti s’engage à travailler avec le MTQ pour humaniser les abords et les dessous de l’autoroute 40.


L’imposante infrastructure provinciale qu’est l’autoroute Métropolitaine a été inaugurée dans les années 1960. Elle scinde littéralement le nord et le sud de la ville de Montréal en traversant des milieux fortement habités. L’équipe de Valérie Plante souhaite y améliorer l’éclairage, verdir les abords, utiliser certains des espaces vacants sous l’autoroute pour y installer des activités urbaines et sportives, comme des skateparks, des terrains sportifs et du matériel d’entraînement en fonction des besoins. Ce sera aussi l’occasion de sécuriser le secteur en augmentant les temps de traverse pour les piétons et les cyclistes sur une dizaine d’intersections.


Pour ce faire, nous allons entamer cette grande réflexion en priorisant cinq pôles majeurs d’interventions :

  1. Les abords de la station de métro Crémazie ;

  2. Le pôle institutionnel Collège André-Grasset, Complexe sportif Claude-Robillard, CÉGEP Ahuntsic ;

  3. Le carrefour Papineau - Parc Frédéric-Back ;

  4. La Cité des arts du cirque ;

  5. Le corridor scolaire Saint-Michel (6e Avenue).


Les interventions seront déployées en concertation avec tous les acteurs du milieu, selon le contexte urbain et la présence d'institutions ou de commerces adjacents. Elles seront précisées et raffinées en collaboration avec le ministère des Transports du Québec.


Projet Montréal va également s’assurer que le MTQ travaille en collaboration avec la Ville de Montréal et les arrondissements concernés en amont des travaux, afin de bien identifier les mesures de mitigation à mettre en place afin de limiter les impacts du chantier sur la population.